>> Guerrier intérieur

:: ÊTRE ::


:: NOTRE VIE ::

ÊTRE

FAIRE

AVOIR


 
 
 
 


:: C'EST EN PASSANT À L'ACTION QUE LES RÉSULTATS APPARAISSENT ::

Wésak

un face à face honnête avec soi-même

Qu'est-ce que la fête du Wésak?

La pleine lune du Wésak, celle de Mai, c'est la fête de l’union de l’amour et de la sagesse. C’est l’une des trois pleines lunes majeures :

- Pleine lune du Christ à Pâques;

- Pleine lune du Wésak au mois de mai;

- Pleine lune de l'humanité au mois de juin.

En fait, les méditations de pleine lune devraient être appelées des méditations de plein soleil, car c'est le moment où la Lune n'interfère pas entre la Terre et le Soleil. Revenons à notre fête :

C’est un moment de célébration apporté par l’union de deux Frères, la communion de deux faisceaux d’infinie Lumière que sont le Bouddha et le Christ. La transmission renouvelée d’un souffle de vie qui se déverse dans le cœur de l’humanité pour y faire éclore l’Amour et la Sagesse. C’est une invitation à une approche encore plus vraie de ce que nous sommes; c’est un cri d’amour qui dénonce notre infirmité de cœur.

Bien sûr, comme moi, vous ne vous pensez pas infirme. Mais pourquoi alors ai-je tant de mal à donner à celui qui me tend la main dans la rue ? Pourquoi ma gorge reste-t-elle nouée quand mon cœur veut parler d’amour ? Pourquoi mon sourire est-il si crispé quand je veux remercier ? Pourquoi tant de séparations et d’isolement quand tous, nous recherchons l’union ?

J’ai suivi des conférences, des ateliers, des séminaires de croissance. Fort bien ! J’y ai beaucoup appris et j’ai vécu de grands moments d’éclaircissement intérieur. Et j’ai été parfois découragé. Il me semblait que rien n’avançait : je médite matin et soir, je me rappelle tout ça... et je l’oubliais dix minutes après ! Je sais, au moins mentalement, que la vraie stabilité est intérieure et que la seule chose qui soit permanente, c’est le changement. Je me choquais pour des bêtises et je courrais toute la journée, complètement pris par ce que je faisais. Bref, je me comportais dans mon quotidien comme si je ne savais rien.

Mais années après année, je vois de réels progrès. À la fête du Wésak, pendant une brève minute, c’est une nouvelle douche de cette Force d’éclosion que l’Éveillé recueille à la source de l’Univers des univers et dont les hommes ont tellement soif. Il la remet au cœur du Christ qui l’insuffle instantanément à la surface de ce monde. Comment l’utiliserons-nous durant cette année ? Voilà notre responsabilité.

Chaque fois que notre ego nous fait douter et manquer de confiance, cette énergie, appuyée par notre volonté (oui, la volonté !) nous donne la force d’agripper notre « Moi-Je » par le col et de lui parler bien en face. Nous devons lui faire comprendre, avec fermeté et compassion que nous avons besoin de lui pour réaliser nos rêves, mais que c’est Nous, en tant que plus haute conscience, qui décidons de notre vie. Ainsi, nous pouvons retrouver notre équilibre au cœur même du déséquilibre de cette période de transition de plus en plus folle.

Dans cet équilibre, ne craignons pas d’être un peu fous en laissant parler davantage notre cœur, notre espoir, notre joie et de la partager (en faisant suivre cette page par exemple). Il n’y a rien d’autre à faire que d’avoir le courage de nous laisser porter par le flot de la vie et ne plus résister aux changements qui sont inévitables. Nous le sentons tous : nous ne pouvons continuer à détruire la planète, à nous détruire nous-mêmes. Il est temps que nous apprenions à nous aimer. Voici un exercice extraordinaire pour cela :

« Choisissez quelque chose, un objet, un élément emprunté à la nature, une photo même qui, pour vous, évoque la sérénité, la Source Divine. Non pas comme une puissance extérieure à vous, mais au contraire totalement intérieure. Quelque chose dont vous aimeriez intégrer l’idéal, la lumière, la force ou la subtilité. Quelque chose, comprenez-moi bien, qui n’est pas à adorer (il ne s’agit pas de vous inventer votre petite idole personnelle) mais simplement à respecter, à aimer. Ne réfléchissez pas. Choisissez d’un seul élan. Ce peut être un joli galet poli par les eaux dont la présence, la matière ou le symbole vous touche. Vous placerez alors cet objet dans un coin discret de votre demeure et, chaque jour, vous irez faire un présent à ce qu’il représente pour vous, en vous. Ce sera par exemple une fleur ou un simple pétale, quelques gouttes d’eau, un grain de riz... »1

Ce symbole, pour lequel vous aurez une pensée quotidienne par votre l’offrande, représente une force de lumière qui vit déjà en vous et qui va croître avec le respect grandissant que vous allez lui accorder.
Le Wésak, c’est reconnaître et honorer cette Lumière qui mène de vous à vous, point final ? Certainement pas ! Point de commencement... point d’Infini ! »

Comment s’y préparer ?

La période de la Fête de Wesak et des pleines lunes en générale s'étend sur cinq journées, deux qui précèdent la Fête de la pleine lune elle-même, et deux qui la suivent.

Elles seront connues en tant que « journées de renonciation et de détachement ». La journée de la Fête est la « journée de sauvegarde », tandis que les deux jours suivants seront appelés les « journées de distribution ». Cela signifie cinq jours d'un effort intense de service, conduisant à la renonciation de tout ce qui pourrait diminuer notre utilité en tant que canaux pour la force spirituelle. Le jeûne et la prière (désir purifié, pensée illuminée et intense sentiment d'aspiration) garantiront le succès.

Deux jours de renonciation et détachement

Il s'agit ici de renoncer à tout ce qui pourrait diminuer notre utilité en tant que canaux pour la force spirituelle. Tout divertissements qui font... diversion et tout sentiment d'anxiété, de peur, de manque.

La préparation consiste aussi en une consécration et un effort d'élévation appropriés durant ces deux premiers jours. Pendant cette période précédant la pleine lune, nous maintiendrons une attitude de consécration et de service, et nous d'adopterons cette attitude de réceptivité vis-à-vis de ce que notre âme nous communiquera et nous rendra utile à la Hiérarchie (sous la direction du Christ, le Maître de tous les Maîtres).

Le jour même de la Fête: Sauvegarde

L'heure à votre endroit de la pleine Lune du Wésak est d'une très grande importance. Regardez les éphémérides. (14h16, heure du Québec, en 2014)

Le jour de la pleine lune, nous tenterons de nous maintenir fermement dans la lumière. Nous ne nous demanderons pas ce qui adviendra et nous ne rechercherons ni les résultats ni les effets tangibles.

Ce jour de service sera passé à penser à l'humanité et à ses besoins. Il s'agit d'un service heureux, non d'un sacrifice qui met une limitation à l'Amour. Le Christ a dit: "aimez-vous les uns les autres" et non "sacrifiez-vous les uns pour les autres"!

Nous devenons simplement les récipiendaires ou les gardiens de la quantité la plus grande que nous puissions conserver de cet influx de force spirituelle. En tant que canaux, nous devons être prêts à nous oublier au cours de ce service consistant à contacter, à contenir et à garder cette force pour le reste de l'humanité. C’est un jour de silence (je me réfère à une paix intérieure et à une solennité silencieuse qui peuvent être gardées intactes même si l'être extérieur se rend utile par ses paroles ou par l'expression de son intérêt).

Pendant ce jour d'oubli complet de soi-même, deux pensées seulement retiendront notre attention constante, les besoins de nos semblables et la nécessité de fournir un canal de groupe. Ce groupe est celui des serviteurs du monde par lequel les forces spirituelles peuvent être déversées à travers le corps de l'humanité sous la direction experte des membres de la Hiérarchie qui ont été choisis pour ce faire. Souvenez-vous que, qui que nous soyons, où que nous soyons, quel que soit l'isolement ou l'éloignement de notre famille spirituelle que nous ressentons, chacun de nous durant ces cinq jours-là, peut travailler, penser et agir en formation de groupe et fonctionner en tant que distributeur silencieux de force. 

Les deux jours suivants: Distribution

Le centre de notre attention sera fermement écarté de nous-mêmes et aussi des plans subjectifs et intérieurs. Nous le tournerons vers le monde extérieur et nous emploierons nos efforts à transmettre cette mesure d'énergie spirituelle que nous avons pu contacter. Notre travail dans ce domaine spécial et particulier de coopération sera alors terminé.

Objectifs à accomplir lors du Wésak

1. La libération de certaines énergies qui stimuleront l'esprit d'amour, de fraternité et de bonne volonté sur la terre. Je parle ici de véritables énergies aussi réelles que celles dont s'occupe la science et qu'elle dénomme "les rayons cosmiques". Il ne s'agit pas d'abstractions émotionnelles et désirées.

2. La fusion de tous les hommes de bonne volonté dans le monde en un tout intégré et sensible.

3. L'invocation et la réponse de certains Grands Etres [Archanges du Très Haut, chefs et les guides de la Hiérarchie planétaire, Qui se trouvent derrière notre évolution planétaire et Qui prennent rarement une part active extérieure dans les activités du monde, laissant cela aux Maîtres de la Sagesse, sauf en des cas exceptionnels comme celui-ci.] Ils se tiennent prêts à nous aider si l'appel est fait avec une force suffisante et assez puissante de la part des aspirants et des disciples au moment de la pleine lune de mai et de la pleine lune de juin.

Leur travail sera rendu possible si le premier de ces objectifs est atteint grâce à la réalisation du second.
 

1 Pour en savoir plus, «Wésak» de Anne & Daniel Meurois-Givaudan, Éd, Arista et aussi Google…


Le Guerrier intérieur

guerrier@viiif.net

(514) 843-8377

Copyright © 2002      Le Guerrier Intérieur    Tout droits réservés.