>> FAIRE

:: CHAPITRES ::

Reine et Chevalier

Ulysse de banlieue

La vision

Sexe et spiritualité

Hétéro, bi ou homo?

Savez-vous Faire l'amour?

1. Fin de la Guerre

2. Le masculin sacré

3. Guérir par l'amour

4. L'amour bretzel

5. La démone

6. Complaisance ?

7. Extase

8. Qui éduque qui?

9. 1ère leçon

10. Sans imagination

11. Sortir du connu

12. Histoire cachée

13. La courtoisie

14. Graal et libido

15. Estime féminine

16. Vision et sexe

17. Pouvoir féminin

18. Pouvoir érotique

19. Servir le tout

20 La croix du sexe

21 Cinq mots ...

22. Dép. Affective?

23. No accusation

24 Au lit !

À suivre... dans ce livre:


:: LES LIVRES ::

Vient de paraître

Quand le couple SEXplique, le couple SEXtasie ...

"Ça réveille les femmes. Ça bouscule les hommes!"


Le Guerrier intérieur (GI)

G.I. Riche et conscient

Lexique du G.I.

Autres livres à venir


:: FAIRE ::

Préparez-vous !

Que se passe-t-il sur Terre?

Faire la lumière

Faire l'Amour

Faire avec la nature

Faire bien et mal

Faire avec Non-violence

Sociocratie: faire en  groupe

Faire peur (climat et 911)

Faire la démocratie

Faire de l'argent

La fin et les moyens

L'art du don


:: NOTRE VIE ::

ÊTRE

FAIRE

AVOIR


 
 


:: Faire avec inocuité ::

L’amour sans émotion… et sans fantasmes

Partie 3 : Guérir en faisant l’amour.

Un cours peut-il enseigner la signification de l’amour ? Cela est au-delà du mental et de ce qui peut s’enseigner. Mais faire l’Amour peut faire sauter des résistances et guérir des blessures. Il est possible de défaire les blocages qui m’empêchent de prendre conscience que l’amour est toujours présent, de sentir l’unité et de guérir.


En faisant l’amour vrai, sans mouvement ou presque, j’ai senti parfois émerger de fortes tensions, des noirceurs venant de mon passé, mais aussi du passé collectif des hommes : vouloir lui plaire, être un bon amant (c.-à-d. avec une bonne érection, durer longtemps, etc.) Chaque fois que j’y ai fait face, ces tensions se sont dissoutes et ont libéré un espace tout de suite empli par une douceur paisible.

Parfois, cette même résistance à peine dissoute a créé un écho miroir immédiat chez ma partenaire. L’une d'elle était excitée lorsqu’elle me massait avant de faire l’amour. J’étais excité aussi, comme un homme, avec tension ! Et j’aimai le massage qui faisait rayonner cette excitation dans tout mon corps, apportant une grande et délicieuse détente. Ma charge sexuelle se diffusait, la tension baissait et l’érection avec, au moment où ma compagne, tout allumée aurait voulu un sceptre dressé de désir pour elle ! Je me suis senti petit.

Les émotions ont fait surface, uniquement retenues par ma fierté. Le lendemain, j’ai appelé une amie et lui ai raconté. Sa question ma surprise :

- Tu as fait de la croissance personnelle, tu connais le principe de responsabilité ?
- Oui.
- Chacun est TOTALEMENT responsable et créateur des évènements dans sa vie, même si c’est inconscient 98 % du temps.
- Oui, mais je ne vois pas le rapport.
- Est-ce que ce principe s’arrête à la porte de la chambre à coucher ?
- Ben non.
- Avais-tu du plaisir, étais-tu heureux dans ce massage ?
- Oui, j’étais aux anges, j’étais comblé.
- Et bien où est le problème ?
- Mais elle était sexuellement chargée et voulait faire l’amour !
- Et bien elle est aussi créatrice de cet évènement. Elle pouvait se masturber, tu pouvais la masturber ou trouver tout autre moyen que ton érection. Bref. Elle est responsable de prendre soin de son plaisir, même si ce n’est pas sous forme qu’elle avait projetée. Ce n’est pas ta responsabilité.

Mon ballon de stress s’est dégonflé d’un coup. Le soir, lorsque je me mis au lit avec ma compagne, le même scénario s’est reproduit : massage… perte d’érection. J’étais un peu déçu, mais sans tomber dans la culpabilité cette fois. Je lui ai rappelé que chacun de nous est responsable de son plaisir, ce qu’elle savait, et je lui ai demandé ce qu’elle désirait d’autre que mon érection.

Le processus s’est inversé. Elle s’est mise à pleurer. Je l’ai entouré. « Je ne suis pas assez bandante pour toi. C’est ça ? » Le miroir féminin de la perte d’érection masculine venait de montrer ces crocs. Je l’ai accompagné dans un processus de libération énergétique. Cette mémoire « de l’âme animale » est partie, et nous avons fait ensuite l’amour dans une douceur jamais atteinte auparavant entre nous. Quel brassage émotionnel, quelle libération et quel sommeil profond ensuite. C’est épuisant de faire l’amour consciemment !

La suite... l'amour bretzel à répétition


« Si deux personnes travaillent ensemble de façon profonde, elles construisent une conscience de groupe libérant une énergie hautement créative et puissante, et durable dans ses effets. »

Amour & Identité /David Spangler


Le Guerrier intérieur

guerrier@viiif.net

(514) 843-8377

Copyright © 2002      Le Guerrier Intérieur    Tout droits réservés.