>> FAIRE

:: CHAPITRES ::

Reine et Chevalier

Ulysse de banlieue

La vision

Sexe et spiritualité

Hétéro, bi ou homo?

Savez-vous Faire l'amour?

1. Fin de la Guerre

2. Le masculin sacré

3. Guérir par l'amour

4. L'amour bretzel

5. La démone

6. Complaisance ?

7. Extase

8. Qui éduque qui?

9. 1ère leçon

10. Sans imagination

11. Sortir du connu

12. Histoire cachée

13. La courtoisie

14. Graal et libido

15. Estime féminine

16. Vision et sexe

17. Pouvoir féminin

18. Pouvoir érotique

19. Servir le tout

20 La croix du sexe

21 Cinq mots ...

22. Dép. Affective?

23. No accusation

24 Au lit !

À suivre... dans ce livre:


:: LES LIVRES ::

Vient de paraître

Quand le couple SEXplique, le couple SEXtasie ...

"Ça réveille les femmes. Ça bouscule les hommes!"


Le Guerrier intérieur (GI)

G.I. Riche et conscient

Lexique du G.I.

Autres livres à venir


:: FAIRE ::

Préparez-vous !

Que se passe-t-il sur Terre?

Faire la lumière

Faire l'Amour

Faire avec la nature

Faire bien et mal

Faire avec Non-violence

Sociocratie: faire en  groupe

Faire peur (climat et 911)

Faire la démocratie

Faire de l'argent

La fin et les moyens

L'art du don


:: NOTRE VIE ::

ÊTRE

FAIRE

AVOIR


 
 


:: Faire avec inocuité ::

L’amour sans émotion… et sans fantasmes

Partie 5 : La naissance de la démone.

Depuis le début du temps patriarcal, il y a fort fort longtemps, la femme s’est laissée manipuler et a été encouragé à sentir que l'expression la plus noble de son amour était… de satisfaire l'homme sexuellement! Vu le résultat, la vérité semble à l'opposé. L'expression la plus noble de l'amour est que l'homme la ravisse sexuellement. Du moins, c’est ce que partage Barry Long*. Il continue ainsi :

Mal aimée, elle s'est transformée en tyran émotionnel, en démone : elle le séduit, ils font l'amour. Elle le laisse s’amuser avec elle le temps de la lune de miel, quelques jours ou quelques mois, et quand il est affectivement attaché, elle le ravage soudainement pour un rien et libère la démone en elle. Pour lui, l'enfer sur Terre vient d'ouvrir ses portes. Aussi habile qu'il soit mentalement, il ne pourra ni comprendre, ni maîtriser cette furie qui va le tourmenter, l'abuser**, jusqu’à le mépriser.

C'est pour lui terrifiant, car incompréhensible. Et, « finalement, parce qu'il s'est laissé vieillir au sein de cette relation et qu'il a abandonné la partie pour avoir un peu de paix, la diablesse va le vaincre et le forcer à déposer les derniers vestiges de sa virilité et de son autorité. Ils vieilliront alors ensemble, dans un sentiment de sécurité, mais à demi mort, car s'appuyant l'un sur l'autre dans le monde horrible du compromis. »*

Sa vision en recoupe une autre plus mythologique : tout à déraper lorsque l'espèce humaine est passée de la conscience animale à l'auto conscience ou conscience de soi. Trouvant sympathiques les périodes de reproduction, nous avons décidé de nous payer la traite le plus possible. Et nous avons abouti à une forme de fornication sans queue ni tête si vous me permettez l'image. Nous avons volontairement violée la Loi de la périodicité de la vie.

Voilà un premier grand indice pour retrouver l'amour sacré. Une périodicité pliée au rythme quotidien, comme nos autres besoins (voir Sexe et spiritualité). Sinon, les rapports sexuels sont émotionnels et sous l'emprise de la domination de l'un ou de l'autre des partenaires, mettant au monde des enfants similaires, c'est-à-dire en manque de maîtrise émotionnelle.

Cela se passait à la fin de l'Atlantide, au début de notre temps, il y a 12 000 ans. La femme était dans une totale confusion, l'homme dans une totale impatience avec elle, et cela n'a fait qu'empirer. Ayant perdu son autorité naturelle, il utilisa de sa force physique et de son pouvoir économique qu'il développait par son hyper activité extérieure pour la dominer. Et la démone fut engendrée.

Il parait que celui qui n’a jamais rencontré la démone n’a jamais connu l’amour. Vous pouvez passer votre tour, j’ai eu ma dose pour deux. Cela m’a obligé à désapprendre tout ce que je savais sur le sexe. Sur Dieu aussi d’ailleurs, mais c’est une autre histoire. Quoique… comment aimer Dieu si je ne sais pas aimer ma prochaine ? « Aimez-vous les uns les autres » ne peut être un ordre. Aimer ne se commande pas. Comment puis-je aimer si je n'aime pas? C'est comme si je vous disais : « ayez faim » alors que vous n'avez pas faim.

Même chose pour « aimer tout le monde ». Tout le monde, ça commence avec notre prochain et notre prochaine. Si nous ne passons pas cet état, l'amour ne va nulle part. Il ne peut être question non plus d'obliger les gens à aimer ou encore à aimer par devoir. Il ne peut y avoir ni tâche, ni devoir, ni épreuves en amour.

Aimer n’est-il pas la seule action que nous ayons à faire? Et si vous me dites : « Oui, mais il faut bien que je gagne ma vie !», je vous inviterai à devenir libre financièrement. C’est déjà plus facile que de faire l’amour de façon juste. Je l’ai fait et je l’ai enseigné. Faire l’amour de façon juste, c’est une autre affaire et ce n’est pas un nouveau « truc » « in ». C’est une nécessité humanitaire qui va nous conduire vers une grande libération.

* « Faire l’amour de Manière Divine », Barry Long

** En France, un homme meurt tous les 10 jours de violence conjugale, physique ou psychologique. [Je suppose que cette violence est essentiellement psychologique et les mène au suicide.] Journal « Le Midi Libre » du 19 novembre 2012.

 

La suite... L'amour sans complaisance


« Nulle pierre ne peut être polie sans friction, nul homme ne peut parfaire son expérience sans épreuve. » Confucius


Le Guerrier intérieur

guerrier@viiif.net

(514) 843-8377

Copyright © 2002      Le Guerrier Intérieur    Tout droits réservés.