>> FAIRE

:: CHAPITRES ::

Reine et Chevalier

Ulysse de banlieue

La vision

Sexe et spiritualité

Hétéro, bi ou homo?

Savez-vous Faire l'amour?

1. Fin de la Guerre

2. Le masculin sacré

3. Guérir par l'amour

4. L'amour bretzel

5. La démone

6. Complaisance ?

7. Extase

8. Qui éduque qui?

9. 1ère leçon

10. Sans imagination

11. Sortir du connu

12. Histoire cachée

13. La courtoisie

14. Graal et libido

15. Estime féminine

16. Vision et sexe

17. Pouvoir féminin

18. Pouvoir érotique

19. Servir le tout

20 La croix du sexe

21 Cinq mots ...

22. Dép. Affective?

23. No accusation

24 Au lit !

À suivre... dans ce livre:


:: LES LIVRES ::

Vient de paraître

Quand le couple SEXplique, le couple SEXtasie ...

"Ça réveille les femmes. Ça bouscule les hommes!"


Le Guerrier intérieur (GI)

G.I. Riche et conscient

Lexique du G.I.

Autres livres à venir


:: FAIRE ::

Préparez-vous !

Que se passe-t-il sur Terre?

Faire la lumière

Faire l'Amour

Faire avec la nature

Faire bien et mal

Faire avec Non-violence

Sociocratie: faire en  groupe

Faire peur (climat et 911)

Faire la démocratie

Faire de l'argent

La fin et les moyens

L'art du don


:: NOTRE VIE ::

ÊTRE

FAIRE

AVOIR


 
 


:: Faire avec inocuité ::

L’amour sans émotion… et sans fantasmes

Partie 24 : Au lit !

Enfin ! Nous avons tous les deux convenu du moment, et il est arrivé. Au début, cela peut être intimidant. Ici aussi, restons simple et observons avec douceur ce que nous ressentons, sans le juger.

Nous nous déshabillons dans la même pièce, avec le décor de nos ébats qui reste éclairé, lumière tamisée si vous voulez. Nous nous sommes engagés à l'honnêteté, n’est-ce pas? Et elle ne peut pas avoir lieu en se cachant.

L’attitude juste se trouve environ… entre un sérieux angoissant et une rigolade d'évitement. Peut-être que la meilleure façon de la décrire serait celle d'un jeu que nous abordons à la fois de façon concentrée et détendue. C’est peut-être paradoxal pour vous, pas pour moi. Et vous feriez bien de vous y faire, car en fait c’est l’attitude pour Faire l’Amour : une méditation active concentrée et détendue. Le signe extérieur pourrait être la commissure de nos lèvres qui se relèvent en un léger sourire. La vie est un jeu. Souriez!

Nous ne sommes plus ici dans la course à l’orgasme. Alors, il n'y a pas à se presser; juste à être présent ensemble, dans cette pièce, nus et séparés, en nous regardant mutuellement l'un l'autre. Pas juste dans les yeux, mais en regardant aussi nos corps, sans jugement et sans pensées.

Sans penser non plus à ce qui va arriver dans quelques instants. Le premier pas d'amour, c'est de nous accepter tel que nous sommes, à commencer par ce bel amas de cellules qui n'est qu'un « habit » que nous utilisons pour expérimenter le monde matériel.

Si l'un de nous remarque que l'autre est gêné devant autant de cellules, la consigne est de l'aider en relevant chez lui quelque chose que nous aimons et en lui disant. Quel que soit le corps, quelque soit l’âge, la beauté de l'être intérieur et toujours là, qui émane du corps. Si je n'arrive pas avoir cette beauté, c'est que je ne suis pas prêt à faire l'amour maintenant. J'ai certainement besoin de me donner un peu d'empathie avant de revenir vers l'autre et le voir tel qu’il est, lumineux.

Il est facile dans une telle situation de comprendre ce que veut dire le mot vulnérabilité. L’utilité du silence mental devient plus évidente; la projection de l’imagination dans un futur même très proche me sépare de l'autre. Je suis alors avec le fantasme de ce qui va arriver : Faire l'Amour. Mais ça n’est pas encore là.
À cet instant, il ne devrait donc pas y avoir d'excitation sexuelle et je ne devrais pas avoir d'érection. Dans ce climat de découverte intimidant, c'est rassurant, non ?

Alors, nous pouvons nous étreindre et nous coucher ensemble, les yeux ouverts, dans une observation alerte et vigilante de toutes les sensations de notre corps. Là, maintenant, je peux me souler de la sensation de douceur de sa peau, sur mes bras, sur mes jambes, sur mon corps… avec vigilance pour ne pas fermer les yeux et partir dans l'imaginaire. Ha! non pas encore!
 

La suite... demain...


« La motivation de l'amour vrai, c'est un désir passionné que l'objet aimé actualise pleinement sa propre perfection inhérente, indépendamment des conséquences pour celui qui aime c'est un état de service. » Stewart Emery


Le Guerrier intérieur

guerrier@viiif.net

(514) 843-8377

Copyright © 2002      Le Guerrier Intérieur    Tout droits réservés.